Quoi faire de ses artichauts ? ou… le kit artichaut !

Cette note m’a fait sourire sur Mince, alors ! car elle est le fruit du travail ardue de deux papoteuses hyper actives de twitter.
Audrita anime une rubrique vivante et enjouée sur Mince, alors! et a une façon qui n’appartient qu’à elle de présenter les choses. Personnellement, je ne m’en lasse pas, au point que je la talonne pour qu’elle ouvre son propre blog.
Bref, cette note résultat d’une discussion acharnée a vu le jour. Mais comme vous êtes encore trop peu nombreux à faire un détour sur le Mag, et que Ligne et papilles restera dans les annales comme le blog des légumes, il m’a semble que ce billet devait transiter par ici. Manière que vous réalisiez à quel point il est in-dis-pen-sable de passer sur ce second chez moi.
Je laisse la parole à Audrita :

 » Sortons un peu des sentiers battus et prenons-nous un instant pour un membre actif de la blogo culinaire, aussi appelée culinosphère.

Aujourd’hui : une spéciale Artichaut

Mais comment en est-on arrivé là mes amis, COMMENT?

Tout (ou presque) se passe sur Twitter de nos jours. En cas de doute ou d’appréhension, je vous invite à aller faire un tour sur le blog de Florence Porcel, et son petit guide d’initiation à Twitter intitulé « To Tweet or not to tweet » .

Je laisse donc aux autres tout le loisir de vous dire combien Twitter c’est trop super pour m’arrêter sur un constat : sur Twitter, on « rencontre » des gens formidables. Oui certes c’est virtuel. Oui ça fait un peu peur, ou un peu « no life » de se dire qu’on passe par le ouèbe pour se trouver des amis.

Ce n’est pas le propos. J’ai la chance d’avoir des amis géniaux par ailleurs. Twitter permet d’échanger sur des sujets avec des personnes ayant des centres d’intérêts proches des nôtres. Étant personnellement venue à twitter via les différents blogs culinaires que je suivais régulièrement, il s’en suit forcément un échange sur des sujets de … cuisine ! Bien vu.

C’est là que Cathy entre en jeu. Cathy c’est @kaderick31 sur Twitter. Une des rares à, comme moi, ne pas avoir son blog à elle : nous sommes des SBF (Sans Blog Fixe, NdMoi). Pourtant Cathy est un trésor de ressources (et de gentillesse mais là on rentre dans le subjectif) sur plein de sujets différents.

Tant et si bien qu’en rentrant du marché d’Aligre avec mes artichauts, je me trouvais fort dépourvue quand les manger il fallut. Aussitôt je « tweet » Cathy à la recherche de conseils rapides pour les cuisiner autrement qu’à la vapeur … et sa réponse fut tellement recherchée que je me devais d’en faire profiter l’internationalité du monde dans son ensemble (ceux qui lisent le blog quoi…). Faut pas gâcher!

Quelques rappels sur l’Artichaut

Oui parce que j’en fais une vraie note, avec des recherches toussa.

L’artichaut est venu d’Italie au 15ème ou 16ème siècle. Il se cultive dans tout le bassin méditerranéen. Cette plante potagère vivace est munie de grandes feuilles grises duveteuses poussant à ras du sol. De celles-ci s’élève sur une tige qui s’élargit vers le haut en une sorte de plateau : c’est le fond de l’artichaut, entouré de bractées appelées feuilles. Le capitule, c’est la tête de l’artichaut ou pomme. (sur supertoinette)

L’artichaut se récolte d’août à octobre (Ah, j’ai pris un peu d’avance…). Les parties utilisées sont le cœur et la base des feuilles-écailles.

-> note de Lavande -> que nenni la bonne saison c’est en ce moment, ils sont tendres à souhait  ;-)

Préparer l’Artichaut comme Kit

Cathyyyyy ! (je cite car ses mots sont irremplaçables)

1/ coupe la queue en appuyant dessus pour couper les fils du fond du cœur

-> note de Lavande > il s’agit bien de casser, de rompre et non de couper avec un couteau car en effet cela permet de faire venir les fils qui remontent dans le cœur de la bête

2/ soulève les feuilles pour les détacher jusqu’à arriver aux feuilles tendres

3/ il faut que tu voies les feuilles claires

3/ n’oublie pas de couper le vert du haut car c’est amer

4/ tu coupes l’artichaut au 3/4 ce qui te permet de garder uniquement les feuilles tendres (le reste on jette, NdMoi)

6/ voila comment il doit être après avoir enlevé le vert et l’avoir citronné

7/ tu les coupes en quartier plus ou moins gros en fonction de la taille de ton artichaut (pour les faire revenir avec d’autres légumes il vaut mieux que tu coupes ton artichaut en 6 au lieu de 4).

8/ tu enlèves le foin avec la pointe du couteau

9/ ça donne ca et là tu citronnes à nouveau//// fin de la recette si tu les fais à la poêle.

10/ pour les manger crus en salade tu les coupes en tranches tu citronnes un peu et tu les manges en vinaigrette
c’est extra!

les Kit+

Artichauts cuits à l’eau

« Tu peux aussi les faire bouillir entiers dans de l’eau additionnée de sel pendant 20/30mn suivant la grosseur. Tu plantes un couteau dans le cœur pour voir s’ils sont cuits »

Artichauts cuits à la vapeur

« Moi je préfère les faire au cuit-vapeur. C’est plus long mais meilleur. Là je coupe l’artichaut au 3/4 pour que ça cuise plus vite. Ensuite tu manges les feuilles avec une vinaigrette ou une sauce yaourt citron »

Artichauts cuits à la poêle

S’arrêter à l’étape 9 des photos, artichauts coupés en 4 ou 6.

« Pour les faire à la poêle, j’ai mis des petites courgettes en morceaux, des champignons de paris + ail et oignons. Tu peux les faire revenir directement s’ils sont très tendres sinon je les mets 5mn au cuit vapeur pour les pré-cuire, et ensuite je fais revenir dans un peu d’huile d’olive. Quand tout les légumes sont cuits, soit 10 min à peu près, je mets une noisette de beurre, et si tu aimes ail et persil ou encore des herbes de Provence. »

Artichauts crus en salade

« Une fois que tu as coupé les artichauts en quartiers et que tu as enlevé le foin, tu les passes sous l’eau pour enlever le foin qui reste, tu citronnes, et ensuite tu les coupes en fines tranches. Tu les accompagnes d’une vinaigrette ( huile d’olive ou de colza, vinaigre blanc, citron, moutarde à l’ancienne, sel, poivre).

Une autre recette: la même vinaigrette à laquelle tu rajoutes un œuf dur en tout tout petits morceaux. »

Voilà, un grand merci Cathy!

Je précise que les photos m’ont été envoyées par Cathy, pour mon usage personnel. J’espère qu’elle ne m’en voudra pas de les partager avec vous.

Moi je file me faire une salade d’artichauts …

A bientôt ! 3

-> Note de Coluche : Les artichauts, c’est un vrai plat de pauvres. C’est le seul plat que quand t’as fini de manger, t’en as plus dans ton assiette que quand t’as commencé !

-> Note de Lavande : je rappelle à votre bon souvenir deux « spécial artichaut » du légume vedette ici chez Inoule et chez moi  !
Chez nous on reste fidèle à la version crue de l’artichaut trempé dans la vinaigrette.

Et vous l’artichaut vous en faites quoi ?

Cette note vous a plu ? Pensez à vous abonner à la newsletter (clic) !

Rendez-vous sur Hellocoton !