Masterchef… pffff !

Bon allez on va y aller franco.

Masterchef : on s’est fait biiiiiiiip !

D’une manière générale, le mot qui a résumé l’émission hier soir c’était : mou. Pour de la cuisine c’est pas le meilleur qualificatif. L’animatrice avait l’air d’être à un enterrement et je passe sur les membres du jury.
Le jury qui veut de la bouillabaisse parce qu’il est à Marseille, c’est vraiment relou. Et pourquoi pas les moules frites à Lille et le cassoulet à Toulouse, ouais… pas loin. Sébastien Démourand à la palme du one man show parce qu’avec une pincée de piment d’Espelette il a le bouche en feu. Hummm… il en fait des caisses là, du piment on voit bien qu’il y en a peu et en plus l’Espelette n’est pas un piment violent. On est critique ou on ne l’est pas… J’ai trouvé en revanche les deux chefs propre sur eux.
Ha ouais aussi, le sponsor officiel étant kleenex, on nous l’a fait violons et gros sentiments.

Que dire d’une sélection qui se fait sur des oignons ? C’est donc la taille des oignons qui détermine le talent et la créativité ? Donc une épreuve technique juge des cuisiniers sans formation (soit disant) ? Les porteurs de verres de contact ont du bien se marrer héhé…

Morceaux choisis sur facebook :

- « quand on regarde masterchef australia et l’émission de ce soir, on a l’impression dans un cas d’assister au record du monde d’usain bolt et de l’autre a un reportage de jp pernault sur Bouzigues les flots et sa fabuleuse tombola a la saucisse…une cata »

- « OOooooOOOh ! Après le 3è oignon il est en pleurs !! C’est quoi cette mascarade ? »

- « C’est nul !!!!!! Top Chef j’ai adOOré, là, c’est naze ! C’est quoi ce populisme latent de bas étage ? »

- « ils cherchent le cuisinier parfait, alors que fera t-il en école de cuisine a la fin de l’émission? »

Stéphane a participé et en parle pour les sélections à Marseille.

Nous avons eu la joie de voir notre Georgionna, dont je vous parlais hier, fidèle à elle même.

Bon pour l’heure, on retourne à nos oignons. Et vous, vous avez regardez ? Vous en avez pensé quoi ?

Cette note vous a plu ? Pensez à vous abonner à la newsletter (clic) !

Rendez-vous sur Hellocoton !